Click here to send us your inquires or call (852) 36130518

GEORGIE

flag_su-ge.gif (1528 bytes)       
drapeau de la RSFS de Georgie (Grunzinskaya RSFS)

retour

La G�orgie porte aujourd'hui le nom de Sakartvelo et est devenu ind�pendant. Lors de notre voyage en 1988, nous avions vu des militants � la sortie de la cath�drale de Tbilissi difusant sous le manteau des cartes d'une G�orgie ind�pendante un peu mythique comprenant l'Arm�nie et s'�tendant largement en Turquie. Ces cartes �taient curieusement en fran�ais.

sakartvelo.gif (1165 bytes)
Sakartvelo en g�orgien

L'alphabet g�orgien n'a rien � voir avec l'alphabet latin ou le cyrillique, � l'�poque l'alphabet officiel de l'Union Sovi�tique. Les noms g�orgiens sont tr�s faciles � reconna�tre tels Roustaveli, Djougatchvili, Chevernadze.

Nous sommes rest�s quatre jours en G�orgie, et avons pass� nos quatre nuits � l'hotel Iveria dont le nom n'a rien � voir avec nos voisins du sud, puisque l'Ib�rie est le nom que portait le sud-Caucase pendant l'antiquit� grecque.

georgie_map.jpg (256537 bytes)

Nous avons d'abord visit� Tbilissi. A l'�poque, aucune ins�curit� n'existait dans la ville et il nous �tait possible de flaner dans le centre depuis l'h�tel.

01_aug88_georgie_tbilissi.jpg (20066 bytes)
vue de Tbilissi depuis la terrasse de  l'h�tel Evropa

Un peu au dessus de la vieille ville se trouve la forteresse Narikala construite par les Arabes au VIII�me si�cle. En 1988, elle comportait les ruines de l'�glise St Nicolas, largement d�truite par l'explosion d'un d�p�t de munitions en 1827.
La cath�drale de Notre Dame de Sion datant du XI�me si�cle se trouve aussi dans le centre ville.

04_aug88_georgie_tbilissi.jpg (58979 bytes)


De l'autre c�t� du fleuve et sur la colline de Avlabari, se trouve la belle �glise de Metheki datant du XIII�me si�cle o� nous assist�mes un soir � une repr�sentation de choeurs g�orgiens.
L'avenue Rustaveli est bord�e d'immeubles du XIX�me, dont les b�timents officiels, le th��tre et quelques magasins. Le mus�e d'histoire de la G�orgie et surtout son tr�sor m�rite plus qu'une visite distraite. On imagine mal que la G�orgie �tait un pays riche et prosp�re aux XI-XII �mes si�cles ayant trouv� une coexistence pacifique (mais arm�e) avec ses voisins perses et arabes. A un carrefour voisin, une plaque comm�morative rappelait qu'un certain Joseph Djougatchvili a �tudi� au s�minaire qui se trouvait � cet endroit.

Ensuite nous sommes all�s � Mtskheta , l'ancienne capitale de l'Ib�rie jusqu'au III�me de notre �re aux confluent des fleuves Mtkvari g�orgien pour la Kura (qui va se jeter dans la Caspienne apr�s avoir travers� la Transcaucasie et son affluent Aragvi descendu des hauteurs du Caucase.

12_aug88_georgie.jpg (49948 bytes)
vue de Mtskheta

Mtskheta est surplomb� par le monast�re Jvari haut perch� d'o� l'on d�couvre toute la ville et les vall�es. La ville poss�de la cath�drale Sveti Tskhoveli la m�tropole religieuse de la G�orgie reconstruite au XI�me si�cle.

29_aug88_georgie.jpg (59208 bytes)

Le lendemain, nous avons remont� la route militaire du Caucase et avons visit� la forteresse de Ananuri puis avons continu� la route allant vers l'Oss�tie du Nord jusqu'� Pasanauri (80 km de Tbilissi). Ananuri appartenait aux seigneurs Aragvi qui costruisirent au XVIIe si�cle deux �glises, une tour un beffroi et le chateau dans une enceinte fortifi�e au bord du fleuve.

Gori est c�l�bre comme �tant la ville natale de Staline (Joseph Djougatchvili) dont la statue se dressait fi�rement sur la place et dont la maison natale est entour�e d'un mus�e conserv� � sa m�moire. Si la majeure partie du mus�e a �t� faite de son vivant avec la d�votion que ses reliques attiraient, un post-scriptum gorbatch�vien s'effor�ait d'�quilibrer cette hagiographie. Ce mus�e aurait surv�cu � la chute du communisme (nationalisme g�orgien oblige). Gori est aussi une ville ancienne fond�e au 12�me si�cle.

32_aug88_georgie.jpg (76791 bytes)

A quelques kilom�tres se trouve la petite �glise perch�e de Didi Atemi datant du VII�me si�cle.