Click here to send us your inquires or call (852) 36130518

volution des grandes socits franaises depuis 1982

Retour conomie
 en construction
 dernire mise jour 23 janv. 2005

Aprs une tendance la nationalisation des grandes entreprises qui s'est exacerbe en 1935-1938, 1945 et 1982, les principes de libralisation de l'industrie et du commerce inscrits dans le trait de Rome de 1958 ont enfin t mises en oeuvre par les gouvernements franais partir de 1986 et ont t maintenus au programme par les gouvernements successifs.
A cette poque, le phnomne de dnationalisation, aussi lanc dans toute l'Europe sur l'impulsion de la Commission Europenne, attirait les convoitises de la communaut financire amricaine, non pas tellement par les perspectives d'investissements qu'elle offrait, mais par les perspectives de commissions d'expertises et d'intermdiation que la redistribution des actifs en Europe pouvait offrir aux banques amricaines. Les socits nationalises en voie de privatisation ainsi ont vers JP Morgan, Goldman Sachs, Lazard Frres, des commissions substantielles. A titre de reconnaissance, de nombreux hauts fonctionnaires ou hommes politiques se sont vu offrir des situations intressantes dans les filiales europennes de ces entreprises.

On examinera ici -forcment de manire superficielle- l'volution des grandes socits industrielles et financires franaises  un temps nationalises ou non, durant les 20 dernires annes. Les socits de distribution restes prives pendant toute cette priode et n'ayant pas l'objet que de redistributions l'intrieur du secteur ne seront pas traites ici.

En 1983, aprs l'arrive de l'alternance de gauche, l'essentiel des grandes entreprises franaises tait plac dans le giron de l'tat. Certaines s'y trouvaient pour remplir des missions de service public et avaient t des administrations gres directement par l'tat. D'autres avaient dj fait l'objet d'un plan de sauvetage par la nationalisation. D'autres enfin avaient t nationalises parce qu'elles remplissaient un rle cl dans la perspective d'un amnagement socialiste de notre socit. Certaines compagnies avaient t laisses en dehors du champ de la nationalisation ou au contraire y avaient t incluses pour des raisons politiciennes (Renault, compagnies de distribution de l'eau).
La nationalisation s'est souvent accompagne d'une restructuration des activits conforme l'intrt gnral et celui des  compagnies elles-mmes. Elle a aussi entran la tentation d'un meccano regroupant des activits disparates sous l'gide de dirigeants relativement non responsables. Elle a quasiment interdit la redistribution du capital sur une base internationale et gn la constitution d'alliances. Certains prdateurs extrieurs ont prfr guetter la phase de dnationalisation pour essayer d'attaquer leur proies. On verra s'ils y ont russi.

Saint-Gobain

Saint-Gobain, compagnie issue de la Manufacture Royale de glaces, puis compagnie prive engage dans les matriaux de construction, y compris avec un pied dans la sidrurgie Pont--Mousson, tenta  la fin des annes 1970 avec MM Fauroux et Minc de se diversifier encore davantage en particulier dans l'lectronique (semi-conducteurs, informatique avec Bull, et bureautique avec Olivetti). Avec le consentement de son patron R Fauroux, la compagnie fut nationalise en 1982, mais elle fut recentre sur ses mtiers d'origine et dut abandonner sa nouvelle vocation lectronique en cdant ESS Thomson, en abandonnant sa part d'Olivetti AT&T et en laissant l'indpendance Bull.
Une des premires compagnies privatises en 1986, Saint-Gobain a poursuivi sa carrire dans ses mtiers d'origine. Ses investissements -surtout ceux faits aux USA- souffrirent des alas de la crise de l'amiante. Son parcours en bourse fut au dbut exemplaire, bnficiant sans doute d'arriver plus tt sur le march, ne bnficia pas de la bulle high-tech et suivit le parcours dict par la conjoncture.

Thomson

Le groupe Thomson dvelopp pendant les annes 1970 (fusion avec CSF, association avec le constructeur Hotchkiss-Brandt bien plac dans le marchs d'armement, ayant absorb des rivaux europens d'lectronique domestique) reprsentait un conglomrat ayant en point de mire General Electric et Siemens. Son archi-rival restait la Compagnie Gnrale d'lectricit avec lequel il s'tait affront dans l'industrie tlphonique et l'informatique.

Avec la nationalisation, Thomson est devenu, sous Alain Gomez, une des principales socits industrielles europennes d'lectronique, plus importante que le nerlandais Philips et peine infrieur Siemens. Son rachat de l'essentiel de RCA en faisait une socit trs importante sur le march nord-amricain.

A partir des annes 1990, a commenc une dissolution progressive de ce qu'on avait appel le "groupe Thomson". Ses activits bancaires, quelque peu sulfureuses, Thomson-Finances devenu Altus se faisait absorber par le Crdit Lyonnais et contribuait entraner ce dernier dans une quasi-faillite. Les activits informatiques non cdes Bull se divisaient en activits de service filialises et d'informatique grand public entranes dans le naufrage des plans informatique pour tous. Thomson se sparait dfinitivement de ses intrts lectromcaniques dont le nom actuel de Alstom rappelle encore celui  de son ancien actionnaire historique.

Enfin, une scission fut dcide entre les activits d'lectronique militaire renommes Thals et les activits tlvision et assimiles restant sous le nom de Thomson. La seconde fut deux doigts d'tre vendue "pour 1 franc" au coren Daewoo.

Thierry Breton, nomm PDG de Thomson aprs son sjour chez Bull, redressa quelque peu la compagnie. Ses activits de R&D, surtout aux USA, furent rationalises et l'offre de la compagnie devint essentiellement d'origine externe (JVC par exemble). L' activits tlviseurs y compris les labos et les usines fut cd une filiale contrle par le chinois TLC.

Compagnie Gnrale d'Electricit

La Compagnie Gnrale d'Electricit jouait un rle important comme fournisseur des PTT.

Elle avait en 1982 avec la nationalisation fini par regrouper l'lectronique et l'lectro-technique franaise. La CGE a acquis les restes de l'ancien empire ITT avec ses filiales allemandes, belges et scandinaves. Elle avait avec sa filiale Alsthom une position extrment puissante sur la construction de matriel roulant ferroviaire et dans les alternateurs.

La CGE est devenue Alcatel et s'est vu prosprer avec la privatisation et le dveloppement des tlcommunications digitales et des tlcommunications mobiles en Europe aprs 1990. Elle s'est crue oblige de faire des emplettes de socits technologiques aux Etats-Unis et a t deux doigts d'acqurir Lucent Technologies, le reste des Bell Laboratories due l'ex-monopole amricain AT&T.

La saturation du march (le mobile reprsente maintenant 50% de l'quipement) ainsi que l'clatement de la bulle Internet a oblig Alcatel tout d'abord se dfaire de branches subalternes par rapport son march principal puis devenir peu peu une "socit sans usines" (selon le mot de son PDG Serge Tchuruk). Alcatel a une place prpondrante d'quipementier des oprateurs tlphoniques en France et dans une partie de l'Europe. La compagnie a bnfici du dveloppement de l'Internet ADSL, mais a abandonn le march grand public des mobiles.

Bull

La compagnie CII-HB, filiale commune de Saint-Gobain et de Honeywell fut nationalise en 1982. Son origine remonte la Compagnie des Machine Bull, entreprise mcanographique lie des papetiers, qui se lana dans les annes 1950 dans les premires gnrations d'ordinateurs de gestion. En dfaillance financire, elle fut rachete par la firme amricaine General Electric qui la cda Honeywell en 1970. Le gouvernement franais, branl par la cession l'tranger d'une entreprise de pointe, orchestra par deux plans calculs successifs la cration de la CII appuye sur Thomson et la Compagnie Gnrale d'Electricit. CII s'attaqua de front IBM et GE-Honeywell-Bull avec un succs presque exclusivement limit aux administrations franaises. L'avnement d'un gouvernement libral en 1974 provoqua le retrait du soutien gouvernemental et l'absorption de CII par Honeywell-Bull. L'alternance politique de 1981, confirma la promesse lectorale de faire entrer CII-HB dans le giron nationalis, en retrouvant le nom de groupe Bull. Ce groupe absorbera bientt les filiales informatiques de la plupart des socits industrielles rcemment nationalises. Les dotations financires de l'tat servirent un dveloppement tout azimuts dans les annes 1980 avec la reprise des actifs Honeywell en 1985 et l'absorption de Zenith Computers aux tats-Unis. Cette croissance  absorba les ressources de la compagnie qui ne purent suivre l'volution de la micro-informatique et des systmes ouverts. A partir de 1993, Bull commena une phase de dsinvestissements successifs tant sur le plan gographique, que fabrication et R&D. D'une place de numro 2 de l'informatique en 1975, Bull glissa vers la place d'un acteur ultra marginal dans l'informatique mondiale. En 1993, le gouvernement franais chercha replacer le capital de l'entreprise. Le plan de dnationalisation de  J.M. Decarpentries et Thierry Breton sembla au dbut couronn de succs: vitant la prsence d'un partenaire dominant, il conservait pour le management de l'entreprise le contrle complet de sa politique. Cependant, cette libert fut obre par la diminution des revenus des grands ordinateurs et le maintien de  sources de dpenses multiples. Malgr l'exemple de IBM Global Services, le nouveau Bull n'a pas su pntrer le monde de l'infogrance; son implantation l'tranger a t cde la SSII de services informatiques Steria.

Arospatiale

La compagnie Arospatiale (maintenant EADS) a t l'hritire des socits d'aviation nationalises en 1936 (certaines en 1945) dans le but de regrouper les fabrications militaires d'avions. Le noyau de l'Arospatiale est la SNCASE (alias Sud-Est Aviation) -dont il ne reste que les usines de Marignane (transfres Eurocopter) et de Cannes (spatial)- etla SNCASO (alias Sud-Ouest Aviation) avec le complexe de Toulouse. Arospatiale (alors Sud-Aviation) a aussi absorb la SNCAN et la SNCAC dont il reste l'tablissement de Saint Nazaire. la dispersion gographique a une explication stratgique, le regroupement des fabrications dans un seul centre tait impensable dans le contexte gostratgique des annes 1930 et 1940.

Snecma

La Socit Nationale d'tudes et de construction de moteurs d'avions a longtemps survcu de la fabrication de turboracteurs militaires pour les avions Marcel Dassault. Un accord avec General Electric lui  a permis de conqurir une place notable dans le march des avions civil (Boeing  737 et Airbus).
Elle a absorb la SEPR socit de moteurs-fuses, alimente par le march militaire franais et Ariane.

SNECMA privatis s'est fait racheter par le groupe lectronique SAGEM en 2003.

Snpe

Renault

Peugeot

Elf

Total

Usinor

Charbonnages de France

Pechiney Ugine Kuhlmann

Potasse d'Alsace

SEITA

Hachette

Socit Gnrale

Paribas

Crdit Lyonnais

Suez

Crdit Commercial de France

Crdit Agricole

Crdit Local de France

L'Union

AGF

Compagnie Gnrale des Eaux

Lyonnaise des Eaux

SNCF

EDF

GDF

Air France

Air Inter

La Poste

Autoroutes

DGT

 

Les start-up

On classera sous ce titre les socits reconnues dans le monde de l'an 2000 et qui n'taient pas encore nes ou qui taient encore dans l'enfance en 1982.

Canal Plus

Cap-Gemini

Gemplus

Institut du Ptrole

High Wave Optical

 

Les socits trangres

Seules sont retenues ici les socits capital tranger ayant (ou ayant eu) une implantation industrielle significative en France. D'autres socits ont des rseaux de distribution importants au point de vue chiffre d'affaires et emplois.

IBM

Sony

Esso

Shell

Ford

Toyota

 

Zeblaze| XT175| xiaomi m365| xiaomi Roborock S50| Roborock S50| Wltoys| VISUO XS812| Viltrox EF-M2| Vernee T3 Pro| Ulefone Power 5| Tronxy X5S| SONOFF| SJCAM SJ8 PRO| Rowin WS-20| MXQ PRO| MJX Bugs 5W| lixada| LEMFO LEM8| lemfo lem4 pro| LEMFO| koogeek| kkmoon| JJPRO X5| hubsan h501s x4| hubsan h501s| Hubsan| hohem isteady pro| goolrc| Feiyu| Feiyu Tech G6| Ender 3| Creality Ender 3| Bugs 5W| anet a8 3d printer review| Anet| Anet A4| Anet A6| Anet A8| andoer| ammoon| amazfit bip|

按揭計算機| 買樓| 上車盤| 搵樓| 屋苑| 樓盤| 地產| 租樓| 租盤| 二手樓| 新盤| 一手樓| 豪宅| 校網| 放盤| 樓價| 成交| 居屋| 貝沙灣| 美孚新邨| 嘉湖山莊| 太古城| 日出康城| 九龍站 | 沙田第一城| 樓市走勢| 青衣| 西半山| 西貢| 荃灣|

雪茄网购| 雪茄| 哈瓦那雪茄| 雪茄价格| 雪茄烟网购| 雪茄专卖店| 雪茄怎么抽| 雪茄烟| 雪茄吧| 陈年雪茄| 大卫杜夫雪茄| 保利华雪茄| 古巴雪茄品牌| 古巴雪茄| 古巴雪茄多少钱一只| 古巴雪茄专卖网| 烟斗烟丝| 烟丝| 小雪茄| 金特罗雪茄| 帕特加斯d4 | 蒙特雪茄| 罗密欧朱丽叶雪茄| 网上哪里可以买雪茄| 限量版雪茄| 雪茄专卖| 雪茄专卖网| 雪茄哪里买| 买雪茄去哪个网站| 推荐一个卖雪茄的网站| 雪茄烟| 古巴雪茄价格| 雪茄海淘| 雪茄网| 帕拉森雪茄|

噴畫| banner| banner 價錢| Backdrop| Backdrop 價錢| 易拉架| 易拉架 價錢| 橫額| 印刷| 橫額印刷| 印刷 報價| 貼紙| 貼紙印刷| 宣傳單張| 宣傳單張印刷| 展覽攤位| 書刊 印刷| Bannershop| Ebanner| Eprint| 印刷公司| 海報| 攤位| pvc板| 易拉架設計| 海報印刷| 展板| 禮封| 易拉架尺寸| foamboard| hk print| hong kong printing| Printing| 喜帖| 過膠| 信封| backdrop| print100| 咭片皇| 印館|

邮件营销| Email Marketing 電郵推廣| edm营销| edm| 营销软件| 推广软件| 邮件群发软件| 邮件群发| Mailchimp| Hubspot| Sendinblue| ActiveCampaign| Aweber| 邮件主题怎么写| 邮件主题| 邮件模板| Maichimp| benchmark| SMS|

wms| vending machine| barcode scanner| QR code scanner| SME IT| it solution| rfid tag| rfid| rfid reader| it outsourcing| POS label| IRLS| IT Support| system integration| software development| inventory management system| label printing| digital labelling| barcode label| Self Service Kiosk| Kiosk| Voice Picking| POS scanner| POS printer| System Integrator| printing labels| Denso| barcode| handheld| inventory management| warehouse management| stock taking| POS| Point of sale| Business service| Web Development| vending| app development| mobile app development| handheld device| terminal handheld| inventory management software| pos system| pos software| pos hardware| pos terminal| printer hong kong| receipt printer| thermal printer| thermal label printer| qr code scanner app| qr scanner app| online qr code scanner| qr code scanner online mobile| qr code scanner download| mdm| mobile solutions| mdm solutions| mobile device management|

Tomtop| Online Einkaufen| online shop| Autozubehör| Bekleidung| Kopfhörer| badausstattung| Badmöbel| smartwatch günstig| Luftbefeuchter| lichtbox| Kosmetiktaschen| Make-Up Pinsel| Smartphones günstig| tablet günstig| Wanderstock| fahrrad maske| spielekonsole| spielkonsole| Geldbeutel| Gaming Kopfhörer|

electric bike| best electric bike| electric bikes for adults| e bike| pedal assist bike| electric bikes for sale| electric bike shop| electric tricycle| folding electric bike| mid drive electric bike| electric trike| electric mountain bike| electric bicycle| electric bike review| electric fat bike| fat tire electric bike| women's electric bike |

office| 地產代理| 辦公室| Property Agent| Hong Kong Office Rental| hong kong office| 物業投資| office building| Commercial Building| Grade A Office| 寫字樓| 商業大廈| 甲級寫字樓| 頂手| 租寫字樓| leasing| Rent Office| 地產新聞| office for sale|

太古廣場| 海富中心| 中港城| 統一中心| 瑞安中心| 力寶中心| 信德中心| 新港中心| 中環中心| 合和中心| 康宏廣場| 星光行| 鷹君中心| 遠東金融中心| 港晶中心| 無限極廣場| 光大中心| 中遠大廈| 海港中心| 新世界大廈| 永安中心| 南洋中心| 永安集團大廈| 華潤大廈| 永安廣場| 朗豪坊| 時代廣場| 新世紀廣場| 太古城中心| 希慎廣場| 交易廣場| 創紀之城| 港威大廈| 企業廣場| 新文華中心| 置地廣場| 怡和大廈| 世貿中心| 太子大廈| 中信大廈| 禮頓中心| 中銀大廈| 銅鑼灣廣場| 環球大廈| 海濱廣場| 新鴻基中心| 萬宜大廈| Tower 535| 高銀金融國際中心| 海濱匯| 皇后大道中9號| 國際金融中心| 半島中心| 利園三期| 天文臺道8號| 信和廣場| 娛樂行| 南豐大廈| 帝國中心| 中環廣場| 美國銀行中心| 尖沙咀中心| 新東海商業中心| Chater House| Nexxus Building| One Island East| 中匯大廈| Fairmont House| 華懋廣場| 中建大廈| 北京道1號| 胡忠大廈| Central Plaza| The Centrium| LHT Tower| China Building| AIA Central| Crawford House| Exchange Tower| AIA Tower| World Wide House| One Kowloon| The Gateway | One Island South| Jardine House| Millennium City | Exchange Square| Times Square | Pacific Place| Admiralty Centre| United Centre| Lippo Centre| Shun Tak Centre| Silvercord| The Center| Mira Place| Ocean Centre| Cosco Tower| Harcourt House| Cheung Kong Center|

school| international school of hong kong| international school| school in Hong Kong| primary school| elementary school| private school| UK school| british school| extracurricular activity| Hong Kong education| primary education| top schools in Hong Kong| Preparatory| best international schools hong kong| best primary schools in hong kong| primary school hong kong| private school hong kong| british international school| extra-curricular| school calendars| boarding school| school day| Bursary| British international school Hong Kong| British school Hong Kong| English primary school Hong Kong| English school Hong Kong| International school Hong Kong| School Hong Kong| boarding school Hong Kong| best school in Hong Kong| School fees|

electric bike| Best smartwatch| Best Wilreless earphones|