Click here to send us your inquires or call (852) 36130518

GE-600

en construction

Retour Histoire Informatique

derni�re mise � jour mercredi 06 d�cembre 2006

J'ai d�crit l'histoire globale des grands syst�mes de General Electric, de Honeywell et de Bull sur le site FEB. La pr�sente page se limite au GE-600 tel que je l'ai connu dans la p�riode 1964-1966. En effet, la commercialisation en fut suspendue � la mi-66 pour essayer de corriger des d�fauts de fiabilit� dans le mat�riel et ces insuffisances du logiciel. Cependant, tel le Phoenix renaissant de ses cendres, le GE-600 connaitra une nouvelle vie avec GECOS III et sous Honeywell jusqu'� nos jours. On traitera ailleurs du projet MULTICS dont l'architecture est d�riv�e du GE-635 et qui malgr� son arr�t au d�but des ann�es 1980 a marqu� profond�ment l'histoire de l'informatique.

Le GE-600 est un grand ordinateur d�velopp� par General Electric au d�but des ann�es 1960 pour des applications surtout scientifiques. Une premi�re estimation avait montr� que la r�duction de la redevance de location des machines IBM 704 et 705 utilis�es dans les d�partements de GE, pouvait suffire � amortir le co�t de d�veloppement d'un nouveau syst�me. Bien entendu, ce n'�tait qu'une simple estimation...

L'origine du GE-600 est � rechercher dans la division micro-ondes de GE qui �tait engag�e dans l'�quipement du champ de tir de Cape Canaveral � une �poque o� celui-ci �tait occup� par les plate formes de tir de fus�es Atlas pour l'US Air Force. Ce champ de tir utilis� aussi pour les fus�es du programme de tir Mercury �tait �quip� de calculateurs IBM 7090. GE avait la responsabilit� de la station de trajectographie situ�e dans l'�le de Eleuthera situ�e dans l'est des �les Bahamas. Au lieu d'un �quipement en baies �lectroniques ad hoc initialement command�es par le client, John Couleur proposa que les calculs de trajectographie et de contr�le des transmissions de donn�es soient effectu�es par un calculateur temps r�el qui deviendra plus tard le GE-600. Le D�partement Calculateur de Phoenix avait commenc� le design d'une ligne compatible qui sera annonc�e sous le nom de GE-400, mais avait rencontr� des difficult�s dans le haut de gamme de cette ligne qui fut finalement remplac� par le GE-600.

La principale originalit� du GE-600 �tait le fait que d'embl�e le syst�me pouvait �tre install� en uniprocesseur ou en multiprocesseurs, ce qui assurait de couvrir une large gamme avec un seul design de processeur, l� o� la concurrence (IBM, Burroughs, Univac) pr�sentait plusieurs mod�les distincts, pas enti�rement compatibles, repr�sentant des frais de migration pour le client et des difficult�s d'amortissement pour le constructeur.

La machine poss�dait des canaux et des unit�s de contr�le de p�riph�riques identiques � ceux du GE-400. Ces canaux CPI (Common Peripheral Interface) �taient des canaux point � point parall�les sur 6-bits de donn�e et limit�s � des vitesses de transfert � 150 (?) Kcps.

L'unit� centrale sp�cifique et commune � tous les mod�les de la s�rie (625 ou 635) �tait compos�e de 3 types de modules log�es dans des cabinets s�par�s:  contr�leur de m�moire avec ses unit�s de m�moires � tores, processeur (CPU central processor unit), canaux d'entr�es-sorties (IOC input-output controller). Le contr�leur de m�moire poss�dait 4 ports le connectant aux unit�s actives CPU et IOC. Un syst�me poss�dait un maximum de 2 contr�leurs de m�moire.

L'architecture d'un processeur �tait relativement classique: deux registres accumulateurs de 36-bits et une unit� arithm�tique fixe et flottante binaires aux quatre op�rations c�bl�es. La syllabe d'adressage sur 18 bits comportait un adressage direct sur 15 bits (32 768 mots de 36-bits) avec 3 registres d'index et la possibilit� d'un adressage indirect r�cursif. Les instructions pouvaient aussi des "tally" compteurs modifiant le valeur contenue dans les registres d'index. Une instruction lan�ant l'ex�cution d'une instruction ou une paire d'instructions compl�tait le syst�me d'adressage.

Les programmes pouvaient s'ex�cuter dans deux modes, le mode ma�tre � adressage absolu et le mode esclave utilis� pour les programmes utilisateurs et qui �taient confin�s par un registre BAR comme Barricade qui d�signait l'emplacement initial de la zone utilisateur et par une longueur qui emp�chait d'adresser les m�moires au del� de l'adresse BAR+longueur. Les adresses code ou donn�es n'�taient pas diff�renci�es du point de vue de l'architecture mat�riel et les programmes �taient automodifiables. La protection de m�moire assur�e par le registre BAR permettait la multiprogrammation d'applications avec impossibilit� d'alt�ration directe d'un programme par un autre.

Si le mat�riel permettait de r�aliser des syst�mes redondants ou des syst�mes de multiprocesseurs asym�triques, cette facilit� n'a pas �t� support�e par le logiciel jusqu'aux ann�es 1990.

Apr�s une premi�re version d'un syst�me d'exploitation (moniteur batch monoprogrammation), c'est sous le syst�me d'exploitation GECOS II (General Electric Comprehensive Operating System) que fut commercialis� la machine. C'est un syst�me ex�cutant des travaux (scientifiques ou de gestion) en multiprogrammation. Un syst�me de fichiers s�quentiels (bandes-disques) ou � acc�s-direct (disques) GEFRC compl�tait GECOS. La description des travaux �tait entr�e sous forme de cartes de contr�le qui �taient interpr�t�es par le System Input Reader pour en faire des candidats � l'ex�cution.

Les canaux de l'IOC ne connectaient qu'un seul contr�leur (en jargon IBM, c'�tait des selectors channels, m�me en ce qui concerne les appareils unit-records (lecteur de cartes, perforateur de cartes Bull -disponible d�s avant la fusion- et imprimante). Ils fonctionnaient en adresse absolue et n�cessitaient un appel au superviseur. En pratique les appareils unit records �taient contr�l�s par des programmes syst�me de "spool" qui convertissaient les decks de cartes en fichiers et vice-versa pour la (ou les) imprimante(s). 

Les terminaux (initialement uniquement des mini-ordinateurs Univac 1004 puis GE115 � cartes et imprimantes) �taient eux support�s par l'interm�diaire d'un ordinateur frontal Datanet-30 (syst�me GERTS-30) � un logiciel GERTS permettant un mode remote-batch.

Bibliographie:

Homer Oldsfield, un livre �dit� par IEEE qui d�crit la vie du GE Computer Department par son premier directeur. Le livre comprend beaucoup de t�moignages favorables au GE-600 fournis par son concepteur John Couleur.

FEB Site: http://www.feb-patrimoine.com/projet/